Les Cigognes blanches en Ajoie en 2018

La Cigogne «Porrentruy»

Elle est toujours au Portugal, dans la région d’Evora. Depuis Noël 2017, elle se localise dans une décharge à ciel ouvert où elle trouve eau et nourriture en abondance. Elle ne semble pas avoir envie de revenir dans le Jura pour l’instant.

La nidification 2018 (état au 11 avril 2018)

Actuellement, 3 couples de Cigognes blanches occupent des nids à Damphreux. Le premier se trouve sur la nef de l’Eglise du village, les deux autres sur des poteaux avec plateforme métallique érigés le long du deuxième étang des Coeudres.

Un autre couple s’est installé à Coeuve, sur un même poteau, près de l’étang Bernard (1ère tentative de nidification).

A Porrentruy, 7 couples sont cantonnés à la route d’Alle, dans la forêt située au nord de la route cantonale, au voisinage de la centrale à bois de Thermobois SA. Un couple sur un poteau (lieu de naissance de la cigogne «Porrentruy») et 6 couples au sommet des Pins sylvestres (nids naturels). Cette petite colonie rassemble les oiseaux qui ont niché l’année dernière à Miécourt et ceux qui visitent régulièrement le nid installé ce printemps à Alle, près de l’étang Mamie, ainsi que de nouveaux oiseaux dont la provenance n’est pas connue (ils ne portent apparemment pas de bagues). Le nid posé sur un poteau près de l’étang Corbat n’a pas encore été visité pour l’instant.

A Bonfol, une seule Cigogne blanche est régulièrement observée près des étangs des Champs-de-Manche. Elle se pose de temps à autre sur la plateforme située sur une maison familiale, le long de la route cantonale, au centre du village.

A Vendlincourt, un couple occupe le nid installé sur la nef de l’Eglise. C’est ce couple-là que nous avons décidé de suivre à l’aide d’une webcam cette année. Celle-ci a été installée par l’entreprise Cablotel-CATV SA, de Miécourt, notre sponsor pour cette activité en 2018.

Que devient la Cigogne blanche « Porrentruy » ?

Elle est actuellement dans le sud de l’Espagne, en Andalousie.

Partie d’Ajoie le 6 août dernier avec un groupe d’autres Cigognes blanches, « Porrentruy » a volé d’une traite jusqu’au nord de Lyon, puis, le lendemain, elle se trouvait au nord de Nîmes et, le surlendemain, près de Montpellier.

Le 9 août, elle se trouvait en Catalogne, puis, le 11 non loin de Lerida. Elle a continué sa migration vers le sud et, le 12 août, elle était localisée non loin de Valence. Le 14 août, elle se trouvait près de Torrevieja et continuait son périple jusqu’à Garrucha.

Pour une raison inexpliquée, elle décidait de remonter vers le nord, dans la région de Murcie. Elle est restée près d’Alcantarilla du 16 août au 28 septembre, passant d’une décharge d’ordures ménagères contrôlée pour se nourrir à une zone de lagunage d’une station de traitement des eaux pour boire et nettoyer son plumage, avant de poursuivre sa migration.

Le 29 septembre, nous la retrouvons au nord d’Almeria, puis, le 1er octobre, elle se localise vers Malaga. Le 2 octobre, elle continue sa route et vole d’une traite jusqu’à Los Barios, non loin d’Algésiras, en face de Gibraltar. Elle reste dans ce secteur jusqu’au 19 octobre, puis décide de se rendre près de Benalup-Casas Viejas, au sud-est de Cadix, en remontant vers le sud-ouest de l’Espagne, où elle séjourne quelques jours. Depuis, elle est allée au sud de Séville et à l’est du Parc national du Coto Doñana dans une zone de grandes cultures (état au 4 novembre 2017).

« Porrentruy » va certainement décider de continuer sa route vers la région de Huelva où de nombreuses cigognes suisses hivernent régulièrement. L’avenir nous dira si c’est cette option que « Porrentruy » va choisir.

Ruisseau remis à ciel ouvert à Coeuve

En 2016, dans le cadre des Améliorations Foncières Simplifiées (AFS) de Coeuve, une partie du ruisseau de la Fontaine de Beurnevésin (environ 150 m) a été remis à ciel ouvert sur un terrain de la Fondation des marais de Damphreux (FMD). Ce ruisseau avait été mis sous tuyau dans les années 1920-1930. Sous l'impulsion de la FMD, la commune de Coeuve, le canton du Jura et la Confédération se sont fortement engagés dans cette revitalisation. Il s'agit d'une mesure de compensations aux AFS dans un site d'importance nationale pour la reproduction des Batraciens. Le Fonds Suisse pour le Paysage (FSP), la Fondation Buser et la Fondation Loisir Casino ont également soutenu financièrement cette réalisation.
En octobre 2017, une rampe d'accès pour personnes à mobilité réduite à été mise en place à la cabane d'observations des Côtaies, à Damphreux, avec le soutien financier de la Fondation suisse pour paraplégiques.

Article RFJ du 23.10.2017

Vidéo de Canal Alpha du 23.10.2017