Les Cigognes blanches en Ajoie en 2018

La Cigogne «Porrentruy»

Elle est toujours au Portugal, dans la région d’Evora. Depuis Noël 2017, elle se localise dans une décharge à ciel ouvert où elle trouve eau et nourriture en abondance. Elle ne semble pas avoir envie de revenir dans le Jura pour l’instant.

La nidification 2018 (état au 11 avril 2018)

Actuellement, 3 couples de Cigognes blanches occupent des nids à Damphreux. Le premier se trouve sur la nef de l’Eglise du village, les deux autres sur des poteaux avec plateforme métallique érigés le long du deuxième étang des Coeudres.

Un autre couple s’est installé à Coeuve, sur un même poteau, près de l’étang Bernard (1ère tentative de nidification).

A Porrentruy, 7 couples sont cantonnés à la route d’Alle, dans la forêt située au nord de la route cantonale, au voisinage de la centrale à bois de Thermobois SA. Un couple sur un poteau (lieu de naissance de la cigogne «Porrentruy») et 6 couples au sommet des Pins sylvestres (nids naturels). Cette petite colonie rassemble les oiseaux qui ont niché l’année dernière à Miécourt et ceux qui visitent régulièrement le nid installé ce printemps à Alle, près de l’étang Mamie, ainsi que de nouveaux oiseaux dont la provenance n’est pas connue (ils ne portent apparemment pas de bagues). Le nid posé sur un poteau près de l’étang Corbat n’a pas encore été visité pour l’instant.

A Bonfol, une seule Cigogne blanche est régulièrement observée près des étangs des Champs-de-Manche. Elle se pose de temps à autre sur la plateforme située sur une maison familiale, le long de la route cantonale, au centre du village.

A Vendlincourt, un couple occupe le nid installé sur la nef de l’Eglise. C’est ce couple-là que nous avons décidé de suivre à l’aide d’une webcam cette année. Celle-ci a été installée par l’entreprise Cablotel-CATV SA, de Miécourt, notre sponsor pour cette activité en 2018.