Une nidification 2017 réussie pour le couple de Cigognes blanches de l'Église de Damphreux

Baguage de la jeune cigogne à l'aide d'une nacelleLa jeune Cigogne blanche, née sur le toit de la nef de l'Église de Damphreux a été baguée le 3 juin. Elle a pris son envol le 25 juin. En conséquence, la webcam qui permettait de suivre la nidification du couple a été désactivée.

Un grand merci à celles et à ceux qui ont fait un don pour l'opération 2017. Toute aide financière, aussi modeste soit-elle, est la bienvenue pour 2018, car La FMD décidera durant l'automne, en fonction de ses moyens financiers, si une nouvelle campagne avec vidéo en direct sera remise en place au printemps 2018.

La petite cigogne rejoindra bientôt d'autres jeunes congénaires pour partir en migration du côté de l'Espagne ou en Afrique, au début du mois d'août.

Nous lui souhaitons tous bon vent !

Cigogneau bagué

Sous le pilotage de Cigogne Suisse (Robert Schoop, ancien responsable et Catherine Rebetez, nouvelle responsable), nous avons procédé ce matin à Damphreux à la pose d'une bague sur la patte gauche de la petite cigogne de l'église. Pour se faire nous avons descendu le cigogneau au sol, examiné son état de santé, bagué et remonté l'oiseau. Le jeune est en bonne forme et le baguage ne pose pas de problème à ces grands oiseaux. Cette opération usuelle chez les cigognes en Suisse permet de suivre les oiseaux car la bague est lisible avec un bon télescope. Plusieurs cigognes de Damphreux ont par exemple été observées en Espagne. On peut aussi voir où les oiseaux nichent par la suite. Pour l'instant ils ne sont guère fidèles à leur lieu de naissance car aucune cigogne née à Damphreux n'est revenue nicher chez nous. Cependant plusieurs "Damphreux" nichent avec succès en France, en Allemagne et en Suisse allemande.

Si si, ce sont bien des cigognes blanches à Porrentruy!

Un reportage de CanalAlpha.

Après plus d’un siècle d’absence, des cigognes blanches nichent à nouveau à Porrentruy. Elles avaient disparu à cause de la transformation de leur habitat et du comportement migratoire hivernal qui les poussaient à partir jusqu’au Sahara. La Fondation des marais de Dampreux a posé des nids artificiels sur des bâtiments publics et des poteaux en Ajoie, et les cigognes sont revenues nicher dans la région.